Les échappés de mélusine

Défi des 100 balises , Rennes(35), Dimanche 12 décembre

14/12/2010 - Lu 4014 fois
  • Note moyenne : 1.94/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne : 1.9/5 (32 notes)

Défi des 100 balises , Rennes(35), Dimanche 12 décembre

 

On n’est pas à une balise près…prenons là et voyons après
 
Dimanche 12 décembre 2010, 6H45, je passe prendre Jérôme et David pour rejoindre LIFFRE au nord-est de Rennes. Malgré les premiers km sous une chaussée glissante, l’heure de départ pour un dimanche matin, et les 2H45 de route, le moral est au beau fixe dans la voiture. Ça fait plaisir d’embarquer un pt’i jeune dans l’aventure : au programme 100 balises à récolter pour David et moi et 66 pour Jérôme.
 
Nous arrivons sur place vers 10H où nous retrouvons nos amis d’Atras. Changements au cul de la voiture et nous voilà fin près pour ce défi. Les règles sont simples : 100 balises à pointer dans un ordre imposé (règles FFCO) avec un changement de carte au tiers de la course.
 
David récupère la carte et nous attaquons les premiers postes. Dès le début, le décor est planté : une carte très précise pour une forêt plate mais un terrain gras encombré de branches et de fougères. De plus, les balises sont quelque fois si proches que nous pointons un poste de trop par erreur mais en respectant l’ordre. Ça ne va pas être simple car les postes ont des numéros qui ne correspondent pas aux numéros de la carte (nous nous en sommes aperçus qu’à partir de la 35ème balis…e). Nous avons démarré sur un rythme soutenu confiant car 17 km étaient annoncés au départ. La première carte est effectuée sans trop de soucis avec des attaques à l’azimut : de toute façon les chemins sont quasiment inexistants. D’un poste à l’autre, on rencontre une multitude d’autres postes. Je n’avais jamais vu autant de balises en si peu de temps. Les concurrents sillonnent toute la forêt et nous découvrons une majorité de spécialistes (jeunes, moins jeunes, femmes et enfants dont un petit qui promet : une dizaine d’années et une grand difficulté pour nous à le semer). Nous arrivons au changement de carte et cela fait déjà une heure que l’on cavale sans chômer.
 
La deuxième carte est chargée avec 67 postes à trouver. Nous pointons les premiers postes et nous remarquons enfin que sur les définitions étaient indiqués les numéros de balises (avec les correspondances de la carte)…pas trop tôt je sais. Nous retrouvons les gars d’Atras sur le circuit et enchainons une partie des postes en chassé croisé au gré des différents azimuts. Les jambes commencent à être lourdes et le terrain bien que plat est usant : boue, branchages, grandes herbes, fougères et ruisseaux à franchir pimentent le parcours. Au détour d’un poste on rejoint Jérôme. Pendant un quart d’heure, nous pointons plusieurs postes au contact de 5-6 gars. Jérôme nous gratifie de deux belles gamelles mais il nous épate pour une première : attaque de poste à l’azimut sur un bon rythme. Progressivement, nous lâchons nos collègues et Jérôme au gré d’options différentes et nous terminons ce défi par de beaux enchainements. Les 5 derniers postes, pourtant proches des chemins, nous ont tout de même fait perdre quelques minutes bêtement. On mettra ça sous le compte de la fatigue et de la lassitude : je crois que j’ai même pointé des balises dans mon sommeil mais c’est vrai que 100 balises ça marque un homme.
 
Bilan du défi : 3h20 et 29 km pour 100 postes…enfin jusqu’à ce que l’on découvre une erreur sur le premier poste de la 2ème carte (soit 2 postes avant que l’on comprenne que les numéros étaient sur le papier des définitions). Nous sommes donc disqualifiés mais l’essentiel n’était pas là. Une belle expérience malgré un départ un peu rapide (nous pensions courir moins de 20 bornes). Des balises en veux-tu en voilà. Bref une belle épreuve.
 
Une petite photo de l’équipe, un débriefing avec les organisateurs (des passionnés) et nos potes d’Atras, Raid landes, Les Griffons et Rado autour d’une bière.
 
Jérôme s’est jeté dans le grand bain tout seul et chapeau à lui. A l’écouter sur le retour, je crois qu’il a apprécié. Le départ fut hésitant mais très vite il a pris goût au jeu.
Prochaine destination 2010, Azay Le Rideau pour la Megalonight avant une année 2011 chargée de mon côté.

Les Commentaires

3 commentaires - Voir | Rédiger
Et belle référence au "Petit Nicolas" de Renan Luce
Bravo car la carte laisse bien mesurer les difficultés. Quant aux photos, elles sont sympas, à l'exception, peut-être, du gars en rouge ! Méfiance, il est du genre à pousser les autres en cours d'épreuve !?
Pléthore de balises, à en perdre le sens de l'orientation! Récit toujours aussi passionné et passionnant. Bravo les gars.
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | addicious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |