Les échappés de mélusine

CO Rado 79, Barrage du Cébron(79), 29 octobre

02/11/2011 - Lu 4904 fois
  • Note moyenne : 2.12/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne : 2.1/5 (41 notes)

CO Rado 79, Barrage du Cébron(79), 29 octobre

Le CR de Guillaume et David

Le CR de Mat

 
David et Guillaume :
 
Nous en redemandons….
 
 
Samedi 29 octobre, nous l’attendions avec impatience cette CO des RADO ! David de nouveau papa, prend finalement le départ. Nous partons de Vouvant vers 11H30. Nous serons 4 équipes des Echappés au final avec les récents forfaits de Loïc (élongation) et d’Antho (bloqué du dos 1 heure avant le départ). Quel dommage pour eux, pour les Echappés et pour nos hôtes du jour qui méritent une affluence des plus beaux jours.
Après une petite tergiversation dans le bourg de Parthenay (vous pouvez me remercier les gars pour la visite : remparts, viaduc, vallée du Thouet…), nous rejoignons le barrage du Cébron pour le départ de cette CO.
 
A peine arrivés dans la salle, nous sommes accueillis chaleureusement : étonnant non ? bien sûr que non mais à ce point merci les gars ! pas le temps de déplier la banderole que Gill est ses copains l’affichent en premier plan au dessus de la buvette. Rapide bonjour aux équipes déjà présentes et nous nous changeons sur le parking. Le temps est mitigé : gris et humide mais des conditions idéales pour vagabonder en pleine nature. Petit encas pour ne pas changer les habitudes et nous voilà au départ. Le format de cette course est classique et ce n’est pas pour nous déplaire : une CO au score avec un temps limité à 4 H. Nous avons dès le départ une carte au 1/4000 pour rejoindre un passage imposé où nous retrouverons la principale carte de la journée au 1/10 000. Nous avons 50 balises à glaner avant de mériter le vin chaud et les grillades.
 
Nous partons dans le premier tiers des équipes avec David, juste derrière Mat parti seul. Nous l’apercevrons qu’au premier poste. La carte en main nous décidons de ramasser le maximum de balises sur cette carte de liaison. Nous enchaînons 11 et 8 à l’azimut sans soucis : premier constat, les balises sont visibles et ça c’est pas un mal sur une CO. Retour sur un gros chemin et je ne trouve rien de mieux que de faire visiter une ferme à David…bon c’est promis je te laisse à la carte ! Nous prenons 3 postes avant d’arriver sur les bords du Cébron. La 14 en poche nous traversons et attaquons une zone plus technique de coteaux le long du cours d’eau. 3 postes plus loin et une traversée du Cébron, nous remontons le vallon afin d’attaquer la balise 6. Il s’agit du dernier poste avant le passage imposé et la nouvelle carte. Malgré toute notre bonne volonté, refus d’obstacle à la sortie de la 6 pour longer la route par le Sud. Oui je sais petit bras pour un gars qui aime ça, mais là  2 mètres de ronces de haut et autant de large. Nous redescendons par un layon dans du vert bien foncé avant de rejoindre l’angle d’un pré.
30 minutes d’écoulées et nous voilà au ravito. Rapide bonjour à Manu des RADO : pas trop le temps de bavarder et pourtant l’occasion était belle de le remercier déjà pour ce bout de carte : des postes au bon endroit et un parcours bien pensé.
 
Nous prenons un temps pour tracer notre itinéraire car la carte présente 36 postes éparpillés. Nous choisissons la prudence (on a déjà donné dans l’oubli de balises à l’arrivée, un poste pointé 2 fois ou encore les aller-retours inutiles). Nous prenons l’option de commencer par le nord et dans le sens trigo.
 
32, 22 et 16 avant de rejoindre une partie plus technique dans le vert. Il n’y a pas que la terre qui est amoureuse dans le pays, les épines aussi. Je vais peut-être songer aux guêtres…mais comme je le dis souvent : une CO réussie c’est quand les jambes brûlent encore 3 jours après sous la douche. L’équipe est rôdée (et avantagée par rapports aux participants en solo) : David oriente et je fais le plein de balises : 30, 10 ,27 et 18. Une attaque propre sur la 28 et nous voilà sortis de cet enchaînement. Nous rejoignons la 9 où nous croisons les dérailleurs et nous abandonnons la partie Est de la carte. Le rythme est bon et David tente de modérer nos ardeurs : il reste du chemin. Toujours aucun soucis sur la carte : 23, 3 et 26 avant la balise 19 en plein centre de la carte et au milieu d’une zone oubliée par les cartographes : oh les gars, manque de temps, problème de photocopie ? et non bien sûr subtilité et originalité made in RADO ! On attaque plein sud à la sortie de la 26 et nous arrivons en compagnie des flying sur le poste.
 
Se profile à l’horizon une nouvelle zone boisée et ça c’est plus fort que nous : on revit dans ces moments là. Les 3 postes sont trouvés en moins 2 et nous sortons du carré. Pas le temps d’échanger entre nous qu’une nouvelle zone technique approche. Nous allons d’ailleurs jardiner 5 petites minutes à la sortie de la 29. Nous préférons ressortir et rejoindre le coin du pré pour trouver le trou du poste 7. Nous sommes en compagnie de Chantonnay mais au gré d’options différentes nous nous séparons rapidement.
 
Nous retrouvons pas contre les Dérailleurs avec qui nous enchaînons les balises 25, 11, 12 et 17. Merci David pour la passage imposé avant la 17 : tête la première dans le buisson à la recherche d’une musse. Sans l’aide de Bruno des Dérailleurs je crois que j’y serai encore. Après mon passage, Manu tu peux remettre à jour la carte à cet endroit : la haie est franchissable.
 
2 nouveaux postes et nous arrivons à la fameuse balise RADO, marque de fabrique de l’association. Je traverse la mare en compagnie d’un autre coureur et demi-tour sur la terre ferme : je suis plus à l’aise (quoique au vue des photos je crois qu’il y avait pire que moi…n’est-ce pas Mat ? mais je suis sûr que tu briguais la place pour la photo insolite du mois).
 
Pas grand-chose à signaler par la suite : nous croisons Jérôme à contre sens…non c’est vrai rien de très original. Nous remontons vers le passage imposé. Les légers faux plats paraissent de plus en plus longs…à la sortie du jardin sur le poste 34 je perçois ma première crampe et David est dans le même état. Allez serrons les dents l’arrivée n’est pas si loin. Nous récupérons au passage le carton de pointage. Rapide vérif sur la carte : 4 postes à trouver et nous sommes à 2H10 de course. Nous descendons tout shuss dans le pré. La 4 en poche, nous remontons sur la 9 avant de couper le Cébron. Les deux derniers postes trouvés nous attaquons la remontée vers l’arrivée : un vrai calvaire et pourtant quel pied cette CO. Je suis perclus de crampes et David n’est pas au mieux. Plus que 200 mètres. Les grillades et se font sentir…bientôt le vin chaud !
 
Nous bouclons cette CO en 2H20 environ avec les 50 postes dans la musette et 23 bornes au compteur. Nous terminons en tête, pas mécontents de nous.
 
BILAN : une superbe CO mais nous n’en doutions pas une seule seconde. Nous avions adoré l’année dernière et nous connaissons la sympathie, la simplicité, l’hospitalité de toutes les membres de l’association RADO. Cette édition est une vraie réussite. Un grand MERCI à tous. Quasiment 700 personnes à cette manifestation, ça en dit plus que tous les longs discours. Chapeau et longue vie à votre asso !
 
De notre côté nous continuons à préparer notre CO du 5 février et nous serons présents à Bressuire vendredi prochain.
 
 

 

Mat :

 
CO des RADO à St loup sur Thouet
 
Départ de Vouvant en fin de matinée en compagnie de David, Guillaume, Eric et Jérôme. Antho, mon habituel coéquipier est malheureusement contraint de rester au repos au chaud (dos bloqué).
Arrivée sur le joli site du barrage du Cébron au milieu de l'immense foule de passionnés de rando et CO.
 
 
Carte1 au 1/7500 avec 14 balises.
Je prends dans le sens anti-horaire en enchaînant bien les balises 8, 12, 5. Mauvaise attaque pour la 3, je décide de prendre la 2 tout de suite dans le Cébron puis traversée au niveau de la 14. Progression rapide pour récupérer la 1, 13 et 6 (il aurait été plus judicieux de prendre la 2 par ce côté). Je remonte vers le passage obligatoire sécurisé pour passer à la carte 2, il me restera 5 balises au retour.
Carte 2 au 1/10000 avec 36 balises.
A nouveau dans le sens anti-horaire, j'enchaîne parfaitement le pool de balises au nord-est de la carte entre sentiers et bosquets (32, 22, 16, 30) fossés boisés et traversées de champs (10, 27, 18, 28 et 9).
Poursuite avec le retour vers le centre de la carte en prenant sans souci les balises 23, 3 et 26. J'assure la 19 par les chemins, pas de risques avec la partie floutée mais quelques mètres en plus. Direction le bois à l'ouest de la carte et les balises 6, 2 avec de bonnes attaques en lisière puis la 24 à l'azimut. Idem pour la sortie afin de rejoindre le prochain bosquet. 29 Ok, 7 et 25 sont prises approximativement. Place à la coupe des champs et vignes à l'azimut pour les balises suivantes (11, 12, 8, 17 et 14). En vue de la mare de la 4, je m'égare dix minutes vers un étang beaucoup plus grand et des coupe de ronciers pour tester mes guêtres. A oublier !!!
J''embarque sur le radeau (modèle déposé) et tire l'embarcation garnie d'amis marins. Les mains encombrées, je me déleste de ma carte…dans l'eau "Ah flûte, ça va bien flotter". On termine le poinçonnage en série et demi-tour. Que vois-je à quelques mètres? " y'a du fond?". Allez plouf, "plongeon" volontaire et brasse coulée. 30 cm d'eau et 80 de vases. J'ai ma carte, mais il faut rejoindre la rive. La progression est lente avec de la boue à mi-cuisse, les lacets tiennent et les crampes arrivent. Comme quoi, les bains de boue ne sont pas que réparateurs mais offriront de beaux clichés.
Je m'attarde pas (façon de parler) avec le sud de la carte tout à l'azimut. Ca coupe à travers champs, passage de clôtures pour récupérer les balises (13, 35, 21, 5, 15, 20, 33, 31, 36 et 1), puis le retour par la route vers le passage obligatoire avec la 34. Le rythme est pas formidable, je sers les dents car les crampes sont présentes depuis l'épisode rado.
Je ressors la carte 1 et dévale les pentes pour la 4 et 9. Les grandes enjambées et levées de genoux sont proscrites, je traverse rapidement le Cébron pour récupérer la 10. Ma carte pliée, je ne vois pas la 7 et remonte les courbes de niveau pour prendre la 11. Un brin de lucidité me dit que j'aurai du la prendre à l'aller celle-là, et je m'aperçois enfin que la 7 est plus bas. Formidable, quand on aime on ne compte pas. Machine arrière et zou on rentre à la salle illico presto avec les cartons pleins (3h10, 16ème ex æquo) rejoindre les frangins Bailly qui ont tout déchiré (même les bras).
Note pour l'avenir : leur laisser la clé car y'a pas à chier, ils sont plus rapides que moi. Bravo les loulous. J'ai pris beaucoup de plaisir, gros déficit physique mais le kiné a bien bossé puisque la tendinite et l'élongation sont passés. Cool.
 
Paysages et postes variés, cartographie et emplacements des balises nickel, papier de qualité avec les conditions et "traversées" humides.
Accueil très chaleureux, les RADO ont été aux petits soins et nous ont concocté une magnifique CO.
Douche fraîche, animations et repas. Rien à redire, tout est parfait. Ah si, un regret, savoir que le rado ne sera pas remis à l'eau l'année prochaine.

 

Les Commentaires

3 commentaires - Voir | Rédiger
Bravo les gars pour votre victoire et pour votre performance !
Merci aussi à Jérôme de m'avoir trainé tout au long de la CO et d'avoir pris le temps de m'expliqué le béaba de la course d'orientation ... en conclusion très bonne expérience pour une première !!! à bientôt
ps: je confirme que les guêtres ce n'est pas que pour faire jolie ;-)
Eric
Très beau cpte rendu. Très belle page, agréable à lire. Continuez...
Bravo les gars!et merci pour les compliments. L'essentiel est d'avoir pris du plaisir
votre traçet impeccable débouche sur une très belle victoire. Nos prévisions de temps de course ont étées complétement écrasées.A bientot sur d'autres CO
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | addicious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |