Les échappés de mélusine

CO du Raid Landes Aventure, 14 février à Boussay (44)

15/02/2010 - Lu 3480 fois
  • Note moyenne : 1.97/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne : 2.0/5 (34 notes)

CO du Raid Landes Aventure, 14 février à Boussay (44)
2ème manche du challenge Vendée Orientation

Pour cette deuxième manche du challenge vendée orientation, 3 équipes des échappés de mélusine étaient présentes :

Mélusine Orient'Trail 1 composé de Stéphane et Sébastien ------> 25 ème / 99 avec 470pts et 2h17

Mélusine Orient'Trail 2 composé de Nolwenn et Fabrice  ------> 87 ème / 99 avec 260pts et 1h51 (compte rendu)

Les échappés de Mélusine composé de Guillaume et David  ------> 5 ème / 99 avec 580pts et 2h11 (compte rendu)

 Classement complet

Résumé du MOT 2 :

En ce 14 févr. 10, la 2° manche du challenge Vendée Orientation se profile à l’horizon.La grande fraicheur de cette matinée, nous fait un peu peur pour l’objectif que l’on s’est fixé :+ de points que le week-end dernier ou l’on jouait à domicile.
Enfin à 8h00, confiant, nous partons direction Boussay chez nos amis de Raid Landes Aventure. Où on-t-il fait le départ, nous avons l’impression d’aller au bout du monde, nous y voila. Nous y retrouvons les autres équipes des échappés de Mélusine : David, Guillaume ainsi que Stéphane et Sébastien.
Prise de la carte ça y est le chrono est lancé. Papa est ravi il ya une petite séance de traçage effectué avec rapidité. Franchement, moi je n’ai pas tout compris. Bref, nous sommes lancés direction la n°12 par un petit sentier suivit d’un pré, le constat est rapide, il va falloir faire attention aux chevilles, le terrain est dur et plein de pieds de vaches. Tout s’enchaine la n°11 est là devant nous, mais non c’est un leurre, (ce qui provoqua un moment de panique dans le groupe qui se trouvait dans le coin) mais pas de soucis, elle se trouve juste au dessus.
Pour l’instant tout ce passe à merveille les balises 21, 32, 20, 10, et 22, super le nombre de points grimpe (pas le mercure par contre).L’approche de la n°30 s’avère facile, en effet, mais encore un leurre qui nous indique : 15° 100m. Cela semble simple, plusieurs équipes sont déjà là et personne ne la trouve ,certains abandonnent. Papa insiste ,30 points ça vaut le détour non ? , échec total 15 mn de perdu. Nous repartons pour calmer les esprits surtout papa cela ne surprendra personne !!! Direction la 23 sans accros de plus nos supporters sont le long de la voie ferrée (Papi et Maxence).Traversée d’une prairie pour la 29, suivi de la 13 et la 39. Nous retrouvons les Mélusine Orient’ Trail 1 sur le secteur des balises14 et 24.
Allez une petite dernière pour rentrée, nous choppons donc la n° 27. Maintenant direction le petit village qui nous avait accueillis ce matin. Oh la !!! Nous venons de rencontrer des lamas, sommes nous perdus ? la Co se déroule bien à Boussay pas au Pérou ?. Non tout va bien nous y voila, on arrête le chrono : 1h50 et 260 points Super objectif atteint et encore une fois beaucoup de plaisir à courir en famille.
Beau début de journée, malheureusement assombrit par la disparition de Patricia (tata Patou) bénévole depuis la création des échappés de Mélusine, Respect, Merci
                                                                                                                     Le M.O.T
 

Résumé des Echappés de Mélusine :

Angle extérieur ou intérieur ?

Dimanche 14 février, Saint Valentin oblige, c’est avec ma moitié que je décide de passer cette journée…quel beau couple de CO nous faisons ! Fini les plaisanteries. D’ailleurs la météo rude du Nord (-4° C) nous ramène à la réalité de cette deuxième manche du challenge CO 85. Nous arrivons à 8 heures à BOUSSAY sur les bords de la Sèvre chez nos amis de Raid Landes.

Après une petite collation, nous attaquons cette CO vers 9 Heures pour une course limitée à 2H30 pour 30 balises…et 7-8 leurres. Mais qui « leurre » a donné cette idée d’en truffer le parcours ?

Après avoir tracé les 8 balises manquantes, nous attaquons à travers champ le poste 10. Rien de méchant à priori sauf que nous allons mettre 5 minutes à tergiverser sur place sans voir l’ombre d’une balise. Finalement, nous décidons de rejoindre la balise 22 pour nous rassurer et nous reprendrons la 10 au retour. Bon c’est enfin parti. On attaque la première balise à 30 points en découvrant que son poste est à recalculé à partir de sa localisation. Un peu surpris nous tombons dessus dans un fourré juste devant Chantonnay Raid. Nous allons d’ailleurs faire un petit bout de chemin ensemble sur les postes 23, 29 ,13 , 14, 27 et 24. ça fait plaisir de se frotter aux futurs vainqueurs…un jour peut être ils se diront la même chose. Oui je sais on peut toujours rêver ;-)

On attaque ensuite les bords de Sèvre avec ses coteaux, ses rochers et ses taillis magnifiques…il va quand même falloir que j’investisse dans des guêtres. David décide de prendre un magnifique escalier composé de 6  marches…de 2 mètres de haut chacune. Descente vertigineuse à pied joint dans les broussailles : « j’adoorrrrreeeee regarder sauter les gens… » ! On trouve facilement la balise 16 et on rejoint ATRAS pour un brin de causette ; le débat est ouvert : « Pas si plat que ça le coin…ça ressemble à VOUVANT…mais sans les sangliers… ». Suivent 5 minutes à jardiner chez un particulier et en plein hiver c’est vraiment pas le temps idéal. On trouve enfin la dépression recherchée de la balise 15. On approche de l’heure de course. Allez, on redouble les efforts : David choisissant les options courtes et moi, l’œil à l’affût du moindre carré orange, pointant tout ce qui bouge. La présence de balises leurres nous incite toute de même à prendre nos précautions avant chaque pointage.

La partie Ouest de la carte est cassante et on profite d’une côte pour nous alimenter. David préfère une nouvelle fois sucer des glaçons…la prochaine fois tu mettras du ricard dans le tuyau. On approche de la voie de chemin de fer et d’un mur à remonter à travers les épines. ATRAS fouge non loin de nous à la recherche du poste 34. Nos attaques de postes sont précises jusqu’ au poste 28. On ressort trop au nord dans le marécage : bilan les pieds gelés et quelques minutes de perdu. Tant pis. On attaque le poste par un pré avec pour indice « angle extérieur ». Rien de bien sorcier en soit, sauf que devant nous se présente cette fameuse balise accompagnée de sa jumelle. Une à l’angle du pré et l’autre 5 mètres à l’EST à l’entrée du pré ? Je me remémore mes cours de géométrie…putain je savais qu’un jour ça aurait pu me servir. « Angle extérieur ? » : Après 30 secondes de réflexion, on choisit confiant de poinçonner  celle accrochée dans l’angle (d’ailleurs comme les 2 équipes d’ATRAS) à l’intérieur du pré mais à l’extérieur du bois plutôt que celle à l’extérieur du pré mais dans l’entrée de champ : « Vous m’avez suivi ? ».

Il reste 45 minutes à faire pour 9 balises dont celle du départ. Le moral est au beau fixe. On accélère et avec des options différentes on perd de vue ATRAS. 33, 5, 19, 31, 30, 21 sans soucis. Peut-être pas de sanglier au bord de la Sèvre mais un chasseur tout de même en pleines broussailles avec dans sa musette (ou quasiment) la balise 20. Nous retraversons la Sèvre (idéal pour la circulation sanguine) pour regagner l’arrivée. Les balises 11 et 12 trouvées sans soucis, nous repartons vers la 10 du départ. Un peu énervés et vexés de l’avoir loupé, nous décidons de l’attaquer au plus court. Et là pas de soucis, quand on fait un choix on l’assume : « Comment ça David un buisson infranchissable ? tu vas voir… ». Un saut plus loin et quelques épines plantées dans les mains et des éraflures sur le visage  (au boulot ils continuent de penser que Malo ne se coupe pas les ongles) nous voilà de l’autre côté à quelques dizaines de mètres de la balise. Quel dommage de l’avoir manquée au début.

On regagne le PC course pour boucler le parcours en 2H11 avec un carton plein….enfin presque, puisqu’au final on prend 20 points de pénalités pour la balise 28. Même après l’école cette géométrie continuera de me jouer des tours. Cette « angle » manqué nous pousse à « l’extérieur » du podium : dommage ! on finit 5ème sur 100 équipes pour notre première manche du challenge vendéen.

Bilan : une belle CO dans un parcours splendide : merci Raid landes ! Une deuxième fois consécutive après AIGONNAY un carton plein. L’équipe commence à se roder, reste à confirmer cela à Poitiers pour une CO sprint d’1H30.

petite collation avant le départ... ça canarde !!!!
 

une dizaine de minutes pour le traçage et choisir notre itinéraire 

 

Petite photo à la balise 33

 

 

Les Commentaires

3 commentaires - Voir | Rédiger
super article domage pour la 28 je reconnais que ce n'était pas trop clair sur la définition
Bravo à tous les Echappés et la petite Mélusine.
Je suis avec intérêt vos aventures, vos excellents résultats à tous, mais surtout apprécie vos impressions passionnées et humoristiques. Un régal, encore félicitations et bonne continuation.
L'Echappé du périgord (avide de CO)
je confirme, avec plus de concentration,un jour,vous serez devant et ça ne serait tarder.
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | addicious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : Défi Orientation du Pays de Vie, 26 avrilArticle suivant : CO2 - Presse