Les échappés de mélusine

CO Nocture du Pays de vie, 5 mars

07/03/2016 - Lu 1942 fois
  • Note moyenne : 1.96/5
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Note moyenne : 2.0/5 (23 notes)

CO Nocture du Pays de vie, 5 mars

 Dernière manche du challenge, direction le Poiré sur Vie. Aurel blessé le week-end dernier ne sera pas de la partie… branlebas de combat la semaine avant pour trouver un coéquipier. Envoi de mails aux copains et c’est avec joie que Manu des Rados me répond. C’est donc avec un grand plaisir que je fais équipe avec lui. La doublette Christophe/Thomas est de la partie également.

Le programme est très chargé pour cette dernière, avec pas moins de 25 km annoncés en tenant compte d’une liaison imposée qui au premier regard de la carte n’a aucun intérêt (traversée d’Est en Ouest de la totalité des 2 cartes A3 en paysages). Le calcul est vite faite… une CO de nuit se court normalement à 8/9 km/h sur un terrain gras, autant dire que c’est impossible. On décide donc de partir pour tout prendre sans la liaison. Estimant la longueur de la liaison à 7 km, on part donc confiant pour une CO de 18km. Notre tracé est assez simple vu le niveau de la Vie en cette fin d’hivers ; on prend tout au sud à l’aller et  tout au nord au retour.

Deux balises urbaines sans problème pour démarrer et pour se chauffer… on continue vers la 42-41-18 pour continuer vers le cul de sac de la 19 coincée entre les champs cultivés, nous obligeant à un demi-tour. Rien de spéciale sur les balises suivantes, si ce n’est qu’il faut sans cesse s’arracher des champs et prairies détrempées, en faisant sans cesse attention à contourner les cultures. La carte manque parfois de précision sur l’épaisseur des haies, ce qui laisse parfois de bonnes ou mauvaises surprises face aux buissons. Les zones d’habitations sont dépourvue de bâtiments ce qui peut surprendre notamment en arrivant à la 22, mais bon cela n’a pas d’incidence sur l’orientation.   

Balise 8, cette première heure de course s’est passée sans encombre, avec 9.5km d’effectués, ça devrait passer…  La transition 8-6 est assez longue, puis on enchaine vers la 5, avant d’arriver vers le second petit bosquet de la soirée. 4-3 sans encombre, on attaque la 2 avant d’arriver sur une zone où rien ne colle : des bosquets impénétrables à la place d’une prairie, des haies alors que sur la carte il n’y a rien, un chemin creux alors que rien sur la carte, bref un merdier … Après coup on nous avouera que cette zone n’avait ni été cartographiée, ni testée. A noter que depuis le début nous sommes seuls au monde… pas de loupiottes en vue, mais cela ne va pas durer. Nous arrivons vers une zone boisée qui s’annonce plus intéressante avec 34-32-33-31-30-11-28-29, mais où la foule est bien présente. Nous allons d’ailleurs commettre notre premier cafouillage en arrivant au nord de la 26, où nous attaquons le bosquet trop à l’ouest. Petits descente sur le chemin en contre bas pour se recaler et trouver la toile perchée en haut d’un abrupt de terre plus qu’une falaise.

Nous nous apprêtons à tourner la carte pour attaquer le dernier quart… et là c’est le drame… L’arrivée est à bien plus loin que l’on pensait et le chrono tourne plus vite que prévu. On laisse la 25 pour nous rapprocher plus vite de l’arrivée. On crochète la 35 en passant, pour filer vers la 37… filer c’est bien le mot car nous passons devant sans la prendre. Là il ne faut plus calculer, il faut rentrer au plus vite… tellement frustrant de passer à 200 m maximum de toutes les balises que nous aurions dû prendre. Déjà hors délais de 3 minutes, on prend la 44 pour terminer dans le dur. Même la dernière balise finale est inédite, car elle est un poste en elle-même qu’il faut dénicher. Nous finissons avec une moyenne de 8.5 très correcte de nuit, et plus de 21 km au compteur. Le hors délais nous coute cher, mais plus que notre résultat, je me mets à la place des 75% d’équipes qui ont fait moins de 50% des points possibles.

Un grand MERCI à Manu d’avoir répondu à mon appel. Ce fut un grand plaisir de courir à tes côtés. Un grand BRAVO à Tophe et Thomas qui font une très belle manche sur un terrain qui pourtant ne les avantageait pas du tout. Une manche bien gérée les gars... pas comme nous.

Merci aux organisateurs et bénévoles, pour la qualité de l’accueil, le repas de clôture et l’organisation générale de la soirée. Seul ombre à la soirée, et cela reste mon point de vue, je trouve vraiment dommage que vous n’ayez pas la même vision de notre si beau sport. Proposer un circuit aussi long en si peu de temps n’est, à mon avis, pas du tout dans l’esprit que je me fais de notre sport. Annoncer 25 km au lieu des 30 réellement, avec une liaison ubuesque,  le RAPV, vient d’inventer un sport que l’on pourrait appeler TrailChampetre’O. Bref, j’espère que les organisateurs tiendront compte des remarques qu’un grand nombre de participants partagent … Un parcours plus court et peut être mieux conçut avec des imposés dans des zones techniques aurait surement été préférable.  

Le challenge 2016 se termine donc sur une manche très spéciale, d’autant plus devant les résultats faussés par la physionomie de cette dernière manche (Il y a du avoir un bug informatique au niveau du classement … la ligne 1 et 2 sont identiques… même enchainement, même temps entre les postes).  Cette CO était orientée pour les coureurs, cela peut sembler étrange de compter cette manche dans le cadre du challenge vendée d’orientation. Cette manche n’aurait dû tout simplement pas rentrer dans le classement final… après cela reste mon point de vue d’orienteur. Bravo aux deux duos Alexis/Cédric  et David/Yoann, qui pour moi cette année ont été conjointement les plus réguliers et les plus forts.  

Rendez-vous le 20 mars à la Chaize pour une CO 75% forêt pour un parcours d'environ 18km, en campagne pour un 10 km orienté découverte et une CO photos de 5 km pour les plus petits.

Le classement général

Le classement final du challenge

 

Les Commentaires

1 commentaire - Voir | Rédiger
slt david
je partage en grande partie ton avis sur le défi 2016. une qualité de carto très moyenne et un parcours non testé. et voila le résultat. pour la 26 c'était bien une barre rocheuse infranchissable. nous avons toujours su faire face a nos erreurs et nous assumons. on se rattrapera l'année prochaine en présentant (je le souhaite) une carte plus appropriée à l'orientation. bonne saison a vous tous.
sportivement
sam
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | addicious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |